logo_article

Accueil > Actualités > Archives > Actualités 2012-2013 > Anniversaires au Puits de Jacob

Anniversaires au Puits de Jacob

De profonds liens fraternels unissent depuis des années les communautés du Puits de Jacob et de Fondacio. Ce 30 juin, Bernard Bastian et Bertrand Lepesant, respectivement ancien modérateur de la communauté et fondateur, fêtaient… soixante années de prêtrise, à eux deux. Vingt ans pour le premier, quarante ans pour le second. Plus de trois cents personnes les entouraient.


Il fait vraiment beau ce jour-là et l’abbatiale Saint-Trophime d’Eschau, voisine de La Thumenau, le lieu communautaire proche de Strasbourg, est comble. Une messe qui a pu « prendre son temps », avec plusieurs célébrants, dont les héros du jour, bien sûr et notamment le nouveau responsable du Foyer de Charité d’Otrott, venu en voisin.
« Merci ! »
D’emblée, Bertrand l’Africain (avec quelques autres, il réside depuis une dizaine d’années au Togo, le second lieu d’implantation du Puits de Jacob, avec la construction récente du centre de santé La Source*) salue l’assistance à sa mode locale : « Bonne arrivée ! ». Précisant avec un regard complice : « Et normalement vous répondez Merci !  ». « Le Seigneur nous accueille et veut nous faire du bien  », poursuit-il. Celui qui peut résumer le cœur de son appel par la phrase de saint Jean : « Dieu est amour  » s’en fait parole vivante par son regard lumineux et des mots simples en musiques d’essentiel.


Bienheureuse erreur de salle…
Deux prêtres et pourtant, deux chemins vocationnels si différents. Chacun a pu évoquer son parcours en en retenant les accents principaux. Humour bien présent quand Bernard rappelle qu’il doit une rencontre majeure de ce parcours à une erreur de salle : il se retrouve dans un groupe de prière charismatique au lieu du rassemblement de médiums souhaité ! Dans la foulée, il « suit son sauveur comme un toutou  » mais « ne lâche rien  », fréquentant toujours les discothèques… Il redit combien le Christ nous sauve de vouloir nous en sortir seuls, citant Paul aux Galates : « Laissez-vous conduire par l’Esprit ». « Seuls des pauvres peuvent suivre le Christ, se reconnaissant impuissants avec leurs propres forces ». Son appel à devenir prêtre apporte une illustration édifiante.
En compagnie de Jésus
« Le prêtre touchait Dieu !  » : Bertrand fait mémoire de ses tout premiers souvenirs d’enfant de chœur, déterminants pour sa vocation. A douze ans, c’est décidé, il veut devenir prêtre. Un appel qui ‘mute’ en appel à devenir aussi religieux, jésuite en l’occurrence, pour vivre en la compagnie de Jésus
Il insiste : « Dieu n’est qu’amour et Il ne laisse jamais tomber ceux qui se sont voués à Lui  ».
Les célébrants nous souhaitent d’être renouvelés dans le don de la joie. La leur est manifeste.
Trois minutes, pas plus !
La fête se poursuit à La Thumenau, près de la bourgade de Plobsheim. L’organisation est fluide et sans faille, marquée du sceau de la communauté : large accueil à chacun, de toute condition, sens du beau et du bon, simplicité, profondeur et esprit de famille. Des familles qui sont présentes sur tous les plans : liens du sang, liens d’alliance communautaire et liens en Eglise, locaux et nationaux.
Repas festif en plein air ou sous la vaste tente déployée pour la circonstance, suivi d’une série de témoignages aussi divers que passionnants : avec des mots, de la danse, de la musique, de l’humour fort créatif… En format trois minutes selon la stricte consigne souriante de Monique, l’actuelle modératrice, qui se plie elle-même à l’exercice, d’ailleurs.
« Tout continue et tout commence »…
De leur fauteuil, Bertrand et Bernard accueillent avec émotion tant de manifestations de proximité et de gratitude : « Nous avons beaucoup d’enfants tous les deux, résume le fondateur, complice. Merci pour cette fête qui a irradié plus loin que nos deux personnes, dans la communion et l’amitié fraternelle, de communauté à communauté. Tout continue et tout commence  ».
Moustiques, invités d’honneur
Le chef cuisinier s’est surpassé avec deux créations hautement symboliques : un gâteau en forme de croix et l’autre en forme de Livre ouvert sur lequel un cordon de sucre écrit les paroles centrales pour les deux héros du jour : « Dieu est Amour… Si tu savais le don de Dieu… Joie… Ceci est mon corps, ceci est mon sang  »… Saint Jean et La Samaritaine, deux autres personnages-clef au Puits de Jacob.
Point d’orgue de la journée : la célébration des vêpres, animée en plein air par les Fraternités monastiques de Jérusalem (de Strasbourg), avec qui les liens sont très étroits.
Invités d’honneur, les moustiques, hôtes incontournables de La Thum’.

Odile Foch


*Site internet : www.puitsdejacob.com.
Avec notamment un bref et superbe reportage photos de ce grand jour !

Evénements
février 2020 :

Rien pour ce mois

janvier 2020 | mars 2020




Coordonnées : Maison Notre Dame - 23, rue de l'Ermitage - 78000 Versailles | Mentions légales | Conception réalisation | Contact