logo_article

Accueil > La presse en parle > Fondacio donne le goût d’être acteurs...

Fondacio donne le goût d’être acteurs...

La Croix du Nord n°2261, mai 2012

Un article paru dans La Croix du Nord, intitulé : Fondacio donne le goût d’être acteurs de sa foi et de la société, à l’occasion des 3 jours de réflexion et de fête, organisé par Fondacio du 25 au 28 mai 2012 au Grand Palais à Lille.

« Cet engagement me fait grandir et me donne de l’élan pour être chrétienne dans le monde ». Sarah a 24 ans et est engagée dans la communauté Fondacio depuis qu’elle a 14 ans. Elle fait partie des 200 personnes de la métropole lilloise, plus une équipe à Arras, qui ont rejoint cette communauté née en 1974.
Voici les axes de priorité du mouvement : attachement à l’Esprit saint, regard positif sur le monde, vie fraternelle, formations, engagements dans la société. Les membres de Fondacio veulent être « chrétiens pour le monde », comme le rappelle leur slogan !

Formations, camps d’été, session couples, chants…
La force de Fondacio est de rejoindre des personnes variées, au sein de propositions tout public (fraternités, assemblées de prières, parcours bibliques, camps d’été, chorale, connaissance de soi par l’énnéagramme...). Elle touche aussi largement par ses rencontres liées aux situations de vie ou à l’âge (adolescents, étudiants, couples, et même retraités, personnes en difficulté sociale...).
Il existe plusieurs manières de faire partie du mouvement : certains sont des « amis », c’est-à-dire qu’ils participent ponctuellement aux propositions, comme la prière mensuelle, ouverte à tous, proposée à la Maison diocésaine d’Arras. D’autres s’engagent à vivre la spiritualité de Fondacio au sein de « maisonnées » de 5-6 personnes, qui se réunissent environ chaque mois. L’engagement, renouvelable, est annuel. Certains ont choisi d’aller plus loin, avec un engagement définitif. Ils sont 40 en France à avoir fait ce choix depuis 1999, et 7 dans notre région, comme Danielle à Arras (lire son témoignage ci-dessous).
Fondacio est connu dans le Nord notamment par son partenariat avec le Centre du Hautmont de Mouvaux. Ses membres y animent ou coaniment des sessions : comme le groupe de parole pour mamans ayant un enfant avec un handicap ; des ateliers pour personnes séparées-divorcées, des découvertes de l’ennéagramme…

Fêter la Pentecôte
Comme l’Esprit Saint est au cœur du mouvement, Pentecôte est forcément la fête de Fondacio ! Tous les 4 ans, c’est le temps d’un grand rassemblement. Cette année, il a lieu à Lille. Il veut encore mieux faire connaître le mouvement et comme l’exprime Martine : « Ce temps fort veut rebooster les chrétiens dans leur désir d’être acteurs de la société ! » On pourra y entendre dimanche 27 mai matin Guy Aurenche, président du CCFD Terre Solidaire, et Jean Vanier, fondateur de l’Arche, dimanche après-midi.
Si vous voulez en savoir plus, n’hésitez pas à participer au rassemblement de Pentecôte, il est ouvert à tous !

Anne Sophie Hourdeaux

Que vous apporte votre engagement à fondacio ?

David,
Lille
« Œcuménisme et connaissance de soi » david
J’ai connu Fondacio fin 2001 à Angers avec la troupe Unis-sons que j’ai ensuite intégrée. Puis j’ai participé à des sessions artistiques avec chant, musique, danse et théâtre. Cela a été l’occasion de me lancer des défis. J’avais l’habitude du chant mais je me suis lancé dans le théâtre et la danse. Nous avons été au JMJ de Toronto en 2002, les dernières de Jean-Paul II. Ce qui me plaît dans Fondacio c’est l’aspect œcuménique, celui d’un dialogue entre frères chrétiens. De plus, les laïcs ont une place importante dans le mouvement. Il y a la prière, la foi mais aussi la connaissance de soi qui est importante. Fondacio, c’est aussi le mouvement de toutes les générations : les jeunes, les couples, les seniors... Pendant les trois jours du rassemblement de Lille, je serai au service du chant. Je ferai apprendre les chants et serai dans le choeur, sur scène.

patrick Patrick,
Wambrechies
« Fondacio fait de nous des gens vivants »
Avec mon épouse Marie-Claude, j’ai découvert Fondacio au cours d’un week-end de formation, invités par des amis en 1987. Ce fut une révélation ! J’étais médecin, marqué par un raisonnement scientifique, je vivais une foi intellectualisée. À Fondacio, j’ai découvert une dimension d’expression qui m’était inconnue, où le coeur pouvait parler. Cette dimension plus personnelle m’a donné une autre image de Dieu, plus proche, plus affective. Pendant quelques années, j’ai pris du recul, car le mouvement était devenu plus charismatique. Mais j’y suis revenu à ma retraite en 1998. Fondacio fait de nous des gens vivants et curieux. Sans cet engagement, je n’aurais jamais pu devenir animateur de sessions (auprès des personnes divorcées, endeuillées…). Cette pédagogie propose de passer à l’acte de la parole, elle envoie vers les autres.

danielle Danielle,
Arras
« Une spiritualité de bénédiction »
J’ai découvert Fondacio en 1985 par des amis. J’ai d’abord été séduite par cette pédagogie de relecture d’expérience, et cette manière joyeuse de célébrer et de prier. Puis, j’ai apprécié de participer à une communauté de laïcs animé par des laïcs pour des laïcs, pour le monde. Alors professeur de maths auprès d’enfants en difficulté, je peux dire que ce cheminement a changé ma manière d’enseigner ! A Fondacio, nous vivons une spiritualité de bénédiction, c’est-à-dire « dire du bien ». Regarder chacun, et surtout les plus jeunes, comme capables de croissance, cela m’a façonnée. Fondacio met aussi l’accent sur la formation humaine et spirituelle, afin d’apprendre à animer d’autres engagements. Je suis clown dans un groupe de chanteurs et musiciens, Vivre debout, qui fait des veillées ! J’ai choisi de vivre un engagement définitif dans la communauté en 2003.

sarra Sarah,
Lille
« Des moyens concrets pour construire ma vie »
J’ai connu Fondacio à 15 ans par un ami, qui m’a emmené à un camp d’été « Réussir sa vie » pour les 14-18 ans. Depuis, je fais partie de la communauté. Je suis au service des 14-18 ans, responsable d’un groupe d’une trentaine de jeunes dans le Nord. J’ai aussi participé à des rencontres proposées par Fondacio pour les étudiants et jeunes professionnels. J’ai approfondi ma foi par un parcours théologique « Jeunes Disciples », j’ai appris à me connaître par l’Ennéagramme. En couple, j’ai vécu une session « Vivre à deux, est-ce possible ? » Fondacio est un lieu où chacun et en couple, nous pouvons nous poser les questions de foi, de communication, du pardon et de la sexualité. Fondacio propose un vrai parcours pour l’Homme dans son intégralité. Je me sens grandir depuis 10 ans. J’ai la sensation d’avoir trouvé des repères et des moyens concrets pour construire ma vie.

La Croix du Nord n°2261
Article publié avec l’aimable autorisation de son auteur.

Evénements
juillet 2020 :

Rien pour ce mois

juin 2020 | août 2020




Coordonnées : Maison Notre Dame - 23, rue de l'Ermitage - 78000 Versailles | Mentions légales | Conception réalisation | Contact